Qu’est-ce qu’une dent de sagesse?

C’est sous ce nom que sont mieux connues les troisièmes molaires, les dents les plus éloignées dans les arcades dentaires. Elles apparaissent habituellement à l’adolescence. Elles peuvent être visibles, partiellement visibles (semi-incluses) ou non visibles (incluses), c’est-à-dire recouvertes par l’os ou la gencive.

Pourquoi doit-on les extraire?

Comme les dents de sagesse sont inutiles à la mastication, leur extraction est souhaitable pour plusieurs raisons : manque d’espace dans la bouche, risque d’infection et d’inflammation des tissus qui entourent la dent (péricoronarite), complications en cas de carie, etc. C’est également une intervention proposée avant le commencement d’un traitement en orthodontie pour assurer un meilleur alignement des dents. 

Bien que l’extraction à titre préventif ne soit pas toujours recommandée par les dentistes, un suivi régulier de l’évolution de ces molaires est fortement suggéré.

En quoi consiste l’opération?

La chirurgie, d’une durée de 15 à 30 minutes par dent, se déroule sous anesthésie locale. On extrait habituellement les dents en deux séances, un côté à la fois. Durant l’intervention, le chirurgien pratiquera d’abord une incision de la gencive pour révéler la dent. Il dégagera ensuite celle-ci en fraisant l’os ou en la sectionnant. Il utilisera finalement des fils résorbables, qui disparaîtront en moins d’un mois, pour refermer la plaie.